6 avantages du statut auto-entrepreneur

infoadmin | 14.12.2021 à 00h00Mis à jour le 16.05.2022 à 19h51

Depuis plus d’une décennie, en France, l’auto entreprise connaît un grand succès auprès de ceux qui souhaitent lancer leurs activités de façon autonome.

Le statut d’auto entrepreneur offre plusieurs avantages aux personnes qui s’installent à leur compte. La plupart des travailleurs indépendants ne connaissent malheureusement pas tous les privilèges auxquels ils ont droit sous ce régime. Voici les 6 principaux avantages dont vous pouvez bénéficier si vous êtes un auto entrepreneur.

La gestion simplifiée de vos activités

Beaucoup de personnes ont des projets d’entreprises, mais ils n’arrivent pas à les concrétiser pour plusieurs raisons. L’une de ces raisons est la peur de faire face à une gestion administrative et opérationnelle contraignante. Avec le statut d’auto entrepreneur, certaines tâches ne sont plus obligatoires. Par exemple, vous n’êtes plus contraint de rédiger des statuts. Les publicités légales et les bilans comptables ne sont plus obligatoires. Sous ce régime, les obligations comptables ainsi que les formalités administratives sont réduites au minimum. Attention, cela ne signifie pas que vous ne devez pas conserver les traces de vos activités. De façon concrète, l’auto entrepreneur doit :

  • émettre des factures légales à ses clients,
  • tenir à jour le livre de dépenses/recettes,
  • déclarer son chiffre d’affaires,
  • régler régulièrement ses cotisations fiscales et sociales,
  • avoir un compte bancaire bien distinct de son compte épargne ou courant particulier.

Cette dernière obligation n’est valable que si l’auto entrepreneur réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 10 000 € sur deux années consécutives. La gestion d’une auto entreprise est globalement plus simple que celle des autres formes de sociétés. Vous avez suffisamment de temps à consacrer au développement de vos activités.

Exonération de la TVA

Les microentreprises bénéficient d’une exonération de la TVA. Cela veut dire qu’en tant qu’auto entrepreneur, vous n’êtes pas redevable de la Taxe à Valeur Ajoutée. Toutefois, cette exonération n’est effective que si votre chiffre d'affaires ne dépasse pas certains seuils. Votre activité relève-t-elle de la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) ou des BNC (Bénéfices Non Commerciaux) ? Dans ce cas, vous serez assujettis à la TVA si vous atteignez un chiffre d’affaires annuel de 34 400 €. Si en revanche vous exercez une activité commerciale, alors le chiffre d’affaires annuel à ne pas dépasser est de 85 800 €. Aussi, pour être exempté de la taxe, il faut que vous ne facturiez pas la TVA à vos clients. Par ailleurs, avec le statut d’auto entrepreneur, vous n’êtes pas obligé de faire une déclaration de TVA.

Ouverture facile de l’entreprise

Pour avoir une reconnaissance légale, l’auto entrepreneur doit entreprendre certaines démarches. Contrairement à d’autres statuts tels que la SAU et l’EURL, les démarches pour la création de l’auto entreprise sont simples. La déclaration peut entièrement se faire en ligne. Il suffit pour cela de remplir un formulaire nommé « P0 Micro-Entrepreneur ». Une fois remplie, vous devez transmettre au CFE les différentes pièces qui prouvent votre identité et le type d’activité que vous voulez faire. Vous obtenez ainsi votre numéro de SIRET environ une à quatre semaines plus tard. Sachez aussi que pour lancer votre auto entreprise, vous n’avez pas besoin d’apporter un capital initial. Vous n’êtes pas non plus tenu d’avoir recours aux services d’un expert-comptable.

Allègement des charges sociales

Depuis le début de l’année 2020, les créateurs d’entreprises qui répondent à des critères spécifiques peuvent jouir d’un dispositif d’exonération partielle des charges sociales. Il s’agit d’une aide qui n’est valable que pour la première année d’exercice après la création de l’entreprise. À la fin du premier exercice, cette exonération prend fin. L’auto entrepreneur est alors soumis aux taux normaux de cotisations sociales. Cependant, il faut savoir que les montants à verser sont directement en rapport avec le chiffre d’affaires que vous réalisez. Chaque mois ou trimestre, vous devez le déclarer à l’Urssaf pour que vos cotisations sociales soient automatiquement calculées et prélevées de votre compte bancaire.

Possibilité de proposer plusieurs activités

Légalement, il n’est pas permis à une personne de posséder plusieurs auto-entreprises simultanément. En revanche, l’auto entrepreneur peut cumuler et proposer plusieurs prestations sans être obligé de créer une autre entreprise. Par exemple, si votre principale activité est le développement de sites et d’applications web, rien ne vous empêche de proposer aussi des prestations de photographe. Cela vous permettra d’avoir plus de clients et d’augmenter ainsi vos revenus. Sous le statut d’auto entrepreneur, vous pouvez tout à fait offrir des prestations totalement différentes les unes des autres. En résumé, la micro entreprise est totalement adaptée à toute personne qui a des compétences et qualifications dans plusieurs domaines à la fois.

Un cumul de statuts possible

Ouvert à tous les profils d’individus, le statut d’auto entrepreneur est particulièrement intéressant pour celles et ceux qui cherchent à compléter leurs revenus personnels. Les étudiants, les fonctionnaires ou les retraités ne sont pas toujours satisfaits de ce qu’ils gagnent à la fin du mois. Avec l’auto-entreprise, il est possible de cumuler les revenus de façon légale. Si vous avez un salaire ou une allocation de retraite ou de chômage, vous pouvez tout à fait lancer votre micro entreprise et profiter de ce que vous gagnez avec cette activité.

 

  • Partager :
  • Réagir :

Découvrez également

Réussir sa campagne d’influence marketing

Réussir sa campagne d’influence marketing

Posté le 16/05/2022 Par infoadmin

Le marketing d’influence semble attirer de plus en plus d’attention dans le monde entier. 

Secrétaire juridique : tout ce qu’il faut savoir

Secrétaire juridique : tout ce qu’il faut savoir

Posté le 12/05/2022 Par infoadmin

Les secrétaires juridiques n'exercent pas le métier de secrétariat classique. Elle est dotée d'importantes compétences juridiques pour assister les professionnels du droit tels que les avocats, les notaires, les auxiliaires de justice et les avocats.

Les métiers de l'informatique et de l'IT

Les métiers de l'informatique et de l'IT

Posté le 10/05/2022 Par infoadmin

Ces dernières années, on est témoin de l’évolution spectaculaire du secteur de l’informatique. L’IT étant au cœur de la transformation digitale, il est très pourvoyeur d’emploi.

SEO Technique : les étapes essentielles pour optimiser son site internet

SEO Technique : les étapes essentielles pour optimiser son site internet

Posté le 10/05/2022 Par infoadmin

Le SEO technique fait partie des piliers du référencement naturel d’un site internet. Cette opération facilite l’exploration de ce dernier par les robots d’indexation des moteurs de recherche.

Comment donner une deuxième vie à une marque ?

Comment donner une deuxième vie à une marque ?

Posté le 04/05/2022 Par infoadmin

Vendre ou acheter une marque permet de donner une seconde vie à celle-ci. 

Vos réactions

Poster un commentaire

Restez connectés !

  • Commentaires récents

© 2022 Tootinfo. Tous droits réservés.

Conception et développement par Softibox